Accueil du site > L’association > GAS in english > Service Volontaire Européen en Moldavie - Par Vanille S.

Service Volontaire Européen en Moldavie - Par Vanille S.

mercredi 28 septembre 2016, par GAS

Vanille S., volontaire en Service Volontaire Européen en Moldavie, à Chisinau, nous raconte comment elle a vécu cette expérience au sein de la structure ‘Advit’. Merci à elle d’avoir pris le temps de réaliser ce témoignage.

"Excitation, crainte, appréhension ou impatience ? De toutes ces émotions ressortent toujours quelque chose de bon. Quelque chose de bon qui nous fait grandir dans la difficulté et nous rend meilleur…

Pour ma part, je suis heureuse d’avoir découvert, par hasard, le service volontaire européen et participé à cette expérience. La Moldavie n’est sans doute pas une destination qui vous fait rêver ? Moi non plus à la base, j’avoue. Et pourtant… J’ai choisi ce pays dont je ne connaissais absolument rien. Je ne suis pas une grande passionnée de politique, d’économie ou de finances, toutefois j’aime m’enrichir personnellement et apprendre des différentes cultures qui m’entourent. J’aspire à me forger des rencontres que je fais au cours de la vie. Chisinau, malgré ses conditions précaires et ses inégalités, est une ville magnifique dont je garde un merveilleux souvenir. Elle est peuplée de personnes fantastiques, aussi généreuses les unes que les autres, et particulièrement serviables. Au-delà, je pense à notre association organisatrice, à notre structure d’accueil et aux nombreux volontaires que ce volontariat m’a permis de rencontrer. Ce séjour de 2 semaines, bondé d’anecdotes que je raconte encore, m’a énormément apporté et je le conseille vivement à tous les lecteurs encore septiques aujourd’hui. Je partais avec une inquiétude majeure, la barrière de la langue. Avoisinant les 4 de moyenne au en anglais au lycée, je vous assure que je n’étais pas sereine ! Et puis il y a la peur du jugement … ai-je un bon accent ? Ma copine parle-t-elle mieux que moi ? Les gens vont-ils se moquer de moi ? Toutes ces questions qui vous freinent et vous bloquent. Ne pensez qu’à une seule chose, vous faire comprendre. Parce que oui, c’est là l’essentiel au final. Vous n’aurez jamais un accent parfait. Il y aura toujours quelqu’un qui s’exprimera mieux que vous en langues étrangères. Et toujours des personnes moins conciliantes qui esquisseront un sourire à l’écoute de notre accent plutôt… Frenchie ;). C’est pas grave ! Foncez ! Partez à l’aventure. Allez voyager et rencontrer de nouvelles personnes. Je l’ai fait, et j’ai survécu ! J’ai même progressé (oui oui, l’anglais s’apprend beaucoup mieux sur le terrain que les bancs de la Fac) ! Et je ne m’arrête pas là. La Moldavie m’a donné soif d’apprendre, je repars à l’étranger avec mon sac à dos dans 1 mois pour une longue durée cette fois-ci.

N’oubliez pas, seule la peur vous empêche de vivre !"

Vanille

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0