Accueil du site > L’association > GAS in english > Témoignage d’un volontaire en SVE, Cyril P.

Témoignage d’un volontaire en SVE, Cyril P.

jeudi 4 août 2016, par GAS

. L’intitulé du projet « A Taste of Mobility » nous indique d’ores et déjà l’objectif de cette expérience : donner un coup de pouce aux jeunes amiénois qui, à travers de ce projet, ont vécu une expérience interculturelle enrichissante leur permettant de se (re)découvrir à travers de la rencontre de l’autre. La mobilité et l’engagement solidaire doivent alors être considérés comme des outils de développement personnel, social et professionnel qui s’inscrivent dans une perspective globale d’insertion ici et ailleurs. Les activités proposées en Italie et en Angleterre s’articulent autour de deux axes différents : * Favoriser la réinsertion professionnelle par le biais d’échanges interculturels, de partage d’expérience et connaissances d’un projet d’échange de jeunes au sujet des religions. * Connaître et faire connaître les différents outils d’Education à la Citoyenneté utilisés en France et en Angleterre à Newcastle chez notre partenaire OpportUNITY : découverte d’une association, d’un pays en utilisant les NTIC.

Cyril P., ex-volontaire du projet ATOM en Angleterre (mars 2016) nous raconte comment il a vécu cette expérience en Angleterre et ce qu’il a pu en tirer par la suite. Merci à lui d’avoir pris le temps de réaliser cette interview avec Maria R., volontaire en service civique chez GAS à Amiens.

Maria : Cyril, comment as-tu connu le SVE ? Cyril : C’est une amie qui m’en a parlé, puis j’ai été me renseigner sur un stand lors d’un événement spécifique.

Maria : Quelle était ta situation avant le SVE ? Cyril : J’étais demandeur d’emploi.

Maria : Quelles étaient tes motivations pour le SVE ? Cyril : J’avais le temps et je souhaitais compléter mon expérience.

Maria : Où est tu parti et quelle était ta mission ? Cyril : Je suis parti à Newcastle dans le nord-est de la Grande Bretagne pendant 15 jours. Nous avons découvert les traditions, la culture, les lieux, etc.

Maria : Avant le départ vous avez eu une préparation ? Cyril : Oui, nous avons eu une réunion d’information puis nous avons eu 2 jours de préparation. Une semaine avant le départ nous avons participé à deux jours de préparation au départ. Nous avons fait des animations pour apprendre à se connaître et créer du lien dans le groupe. Nous avons aussi préparé le voyage ensemble et construit notre emploi du temps. Il y a aussi eu une visite préparatoire avec un membre de notre groupe et un membre de l’association pour vérifier le logement, l’emplacement, etc.

Maria : Avais-tu des craintes avant de partir ? Cyril : Oui j’avais peur de la barrière de la langue et de la nourriture !

Maria : Comment s’est passé le voyage ? Cyril : Il était très long, nous avons eu 12h de voyage avant d’arriver.

Maria : Comment était le groupe ? Cyril : C’était un groupe éclectique, de différents quartiers d’Amiens. Mais nous nous sommes tous bien entendus dès le début, d’ailleurs on se voit toujours.

Maria : Comment viviez-vous là-bas ? Cyril : Nous étions logés dans une maison où nous partagions les espaces communs (cuisine, salon…) et nous dormions dans des chambres en dortoir. Pour nos déplacements nous avions une carte de métro illimité, et en dehors de notre planning nous pouvions faire ce que l’on voulait.

Maria : Comment s’est passé le retour ? Cyril : J’étais heureux de rentrer chez moi, malgré l’absence d’activité. Une fois de retour nous avons fait un bilan avec GAS et nous avons gardé le contact.

Maria : Que t’as apporté ton SVE ? Cyril : D’abord plus de confiance en moi pour ce qui est de parler anglais, j’ai fait de nouvelles rencontres, que ce soit dans le groupe, mais aussi là-bas en volontariat.

Maria : Quels sont les points négatifs de ce voyage ? Cyril : Le coût de la vie est très élevé à New Castle et il a fallu faire attention à notre budget alimentation. J’ai parfois regretté le manque d’intimité dû au dortoir et les activités communes.

Maria : Et aujourd’hui où en est tu ? Cyril : Je suis toujours demandeur d’emploi mais j’attends une opportunité pour partir en SVE long terme cette fois.

Maria : 3 mots positifs qui te viennent en tête pour qualifier ce SVE ? Cyril : Enrichissant, encourageant, valorisant.

Ce projet a été cofinancé par la Commission Européenne dans le cadre du programme Erasmus+.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0