Accueil du site > Projets Européens > Témoignage de Louis parti en Slovénie

Témoignage de Louis parti en Slovénie

mercredi 10 janvier 2018, par GAS

L’arrivée et les missions : En arrivant, Henk (le responsable du SVE) était à l’aéroport avec sa pancarte inscrite par nos deux noms, à savoir « Rukminy et Louis ». Il savait que nous étions français et s’est donc mis à nous parler.. en français. Belge d’origine, il connaissait donc les bases du français et parlait couramment trois autres langues, chose plutôt impressionnante. Notre mission principale consistait à s’occuper d’enfants, entre 3 et 12 ans le mercredi et le vendredi après-midi. Le vendredi matin était le jour où nous allions au centre pour handicapés pour travailler avec certains d’entre eux, organiser des petits jeux, comprendre exactement ce qu’ils faisaient au quotidien, les aider…

En semaine, le reste du temps, nous devions :
- Ranger et nettoyer la maison
- S’occuper du jardin (tondre, faire des cabanes,
- Créer des jeux pour les enfants
- Fabriquer des objets de décoration
- S’occuper des animaux (des lapins en l’occurrence)

Tous les matins, nous avions un rendez-vous à 9h avec Henk et Barbara (les organisateurs) ou avec David (notre mentor) pour faire un debrief sur l’ambiance de groupe, comment se comporter avec les enfants ou les personnes en situation de handicaps, organiser et diviser les différentes tâches, planifier nos visites. Un jour par semaine, nous avions un cours de slovène, chose très difficile pour moi au début du fait de mon très faible niveau d’anglais.

Le pays et son environnement : Pays très montagneux, avec un air frais apaisant d’où son titre de capitale verte de l’Europe en 2016, la Slovénie est un pays riche en nature. J’ai été particulièrement surpris quand nous sommes arrivés, encore à quelques kilomètres en avion de l’aéroport de Ljubjana avec le paysage tout vert qui nous entourait, purement arboré. En descendant de l’avion nous pouvions contempler les montagnes qui entouraient l’aéroport (très petit) mais admirablement joli.

Situé au Nord-Ouest du pays, à Begunje, village peu connue, nous étions à seulement 30 kilomètres de Bled, une des villes qui m’a le plus impressionné par sa beauté et son enthousiasme touristique. Une église au milieu d’un lac illuminé de toute part avec un château situé en haut d’une falaise juste derrière, image inoubliable qui m’a sûrement le plus marqué.

Plusieurs fois, avec certains autres volontaires, nous nous sommes rendus à Ljubjana (ville de la taille d’Amiens), plutôt jolie, entourée de montagnes comme nous avions pu voir lorsque nous sommes allés boire un café au 11ème étage d’un building avec une vue incroyable pour seulement 1 euro. Nous avons également visité Piran (sud-est du pays), avec vue sur Trieste (Italie) et les montagnes slovènes derrière.

Nous avons eu l’occasion de faire la visite de la cave Postojna, un endroit incroyable, on se croyait comme à l’intérieur d’un volcan visible dans certains films de sciences fiction. Une cavequi avait plus de 300 000 ans. Je souhaite souligner que la Slovénie est réputée pour détenir d’innombrables grottes et caves.

Nous avons crapahuté de nombreuses fois en montagnes, avec comme guide nos coordinateurs, des vues incroyables sur le Mont Triglav (plus grande montagne de Slovénie), vraiment de très jolis endroits. Nous avons également rencontré plusieurs autres Erasmus, grâce à qui nous avons été invité, un week-end, à Maribor pour visiter la ville (Nord-Est) de Slovénie. Nous sommes allés, un autre jour, à Klagenfurt, en Autriche.

Je ne compte pas toutes les fois où nous sommes allés à Radovljica, Kranj, ou Jesenice pour se balader avec d’autres jeunes.

L’ambiance du groupe : Composé de 9 personnes, dont un albanais, un finlandais, deux macédoniens, un hongrois, une italienne, une belge, une française et moi, nous vivions dans une grande villa avec 3 chambres de deux personnes et une de trois. Les deux premières semaines étaient plutôt compliquées au vu de mon niveau linguistique. Je n’arrivais pas forcément à répondre aux questions qu’on me posait, à me faire comprendre et à comprendre les autres.

Cependant, le fait que je sois tout le temps avec eux et à vouloir les comprendre, j’ai vite su m’intégrer dans le groupe. Je sais que si j’étais resté dans ma chambre tout le temps, mon niveau serait resté égal, j’ai pu le voir avec mon collègue de chambre qui avait le même niveau que moi, et qui est reparti pareil. Nous étions un groupe plutôt dynamique dans l’ensemble, avec l’envie chaque jour de vouloir apprendre et découvrir quelque chose. Tous les week-end, nous planifions une sortie, avec, en général les mêmes volontaires pour y aller. J’ai appris beaucoup des différentes cultures autour de moi, notamment macédoniennes et albanaises. Quelque chose de vraiment enrichissant, quand on sait qu’à côté de nous, ces personnes vivent dans des pays pauvres avec un salaire minimum d’environ 150e/mois. Cette chose m’a vraiment impressionné.

Je suis reparti de Slovénie en disant au revoir à 8 frères, c’était quelque chose d’assez dur pour nous tous. Je sais à présent qu’aujourd’hui, j’ai des contacts un peu partout en Europe, et ils savent également qu’ils sont les bienvenus en France.

Je tiens à remercier l’ensemble des volontaires du Projet qui m’ont permis d’apprendre beaucoup sur différentes choses de la vie et ceux qui m’ont m’ont permis d’intégrer cette aventure et les organisateurs sur place, à savoir Emmanuel, Barbara, Henk et David.

Louis Hombecq

Portfolio

Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq Crédit Photo : Louis Hombecq
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0